04 juillet 2008

Queen Adreena en photos au Trabendo





Deux mois que j'ai vu ce concert de Queen Adreena au Trabendo, et toujours pas foutu de vous en parler. Le problème réside certes un peu dans mes limites rédactionnelles, mais aussi dans la problématique de raconter ce qui parait très difficilement retranscritible par écrit, sans porter atteinte à l'excellence du concert de ce soir là.
Katie Jane Garside est épatante. Au delà de ses immense qualités de chanteuse toujours aussi bluffantes (voir aussi la magnificence atteinte dans son projet parallèle Ruby Throat), c'est aussi pour moi une performeuse. Une personne qui se sert de chacun des centimètres cubes de son corps pour les mettre au service de son art. Cette dernière phrase à des allures pompeuses certes, mais traduit une réalité : on est face à une personne qui se livre à un exercice qui apparaît comme l'exutoire ultime. Alors on peut me parler de de récentes figures rock comme Mademoiselle K ou de Juliette Lewis (toutes deux vues en concert), mais malgré certaines qualités on reste face à du Playskool là où on a affaire à la quintessence du rock : de la fébrilité, de l'énergie, du rock, du danger et beaucoup de sueur.
Bref, à voir, entendre, ressentir et re-tout ça.

2 commentaires:

yo a dit…

Vraiment énorme cette série mon Gilou… Bravo !

Bertrand a dit…

J'ai vu Juliette Lewis et j'ai trouvé ça énorme. Une grande générosité. Mais surtout je trouve dommage, dans un article aussi alléchant, de terminer par une pique envers d'autres chanteuses. Ca met de l'âcreté dans ce qui était, une ligne au dessus, encore délicieux. Ce n'est que mon point de vue ;)