05 avril 2008

This is Pop en photos à l'EMB

This is Pop. Un type aux claviers, un autre à la guitare, et une fille au chant. Je me dis bêtement : "tous les groupes d'electro rock récitent souvent la même formule, un gratteux pour faire rock, un mec aux machines pour faire électro, et une fille au chant". Comme si les formations rock n'étaient pas fait d'un même assemblage de guitare, de basse, de batterie et de chant... Mais passons sur ma bêtise.
This is Pop joue ce soir là à l'EMB, en première partie des rois du hip hop de comptoir, les Svinkels. Et les trois quarts du publics font honneur au répertoire du groupe et sont donc complètement bourrés, se croyant manifestement à une fête de la bière en Allemagne. Et donc voilà, une première partie, et bien, pour une majorité : ils s'en foutent.
Dommage, les mélodies aux claviers surement influencés par Ian Curtis et tous ses joyeux collègues, les guitares rythmées et acérées, le chant clairement rock s'imposent, comme le consacre la formule, doucement mais sûrement tout au long du set. La chanteuse n'est pas là pour faire sa belle, et ne cherche à s'imposer que par son chant. Lui manque peut être un peu plus d'assurance qui lui permettrait d'aller chercher un contact plus frontal avec le public. Elle se cache en effet souvent derrière sa chevelure, la remuant frénétiquement et ne montera que rarement en première ligne. Cette réserve mis à part : ça sonne, c'est carré, énergique et il y a du fond.
Largement suffisant pour vous amener à aller les voir.

Aucun commentaire: