11 décembre 2007

BRMC à l'Elysée Montmartre :
le retour des Men in Black

Illustration de PanixC'est peu de dire que j'attendais ce concert de Black Rebel Motorcycle Club.
Deux ans tout juste après le live choc au même endroit, ils revenaient enfin en France le 20 novembre dernier pour présenter leur dernier album Baby 81, beaucoup plus rock et électrique que le merveilleux Howl de 2005.
C'est d'ailleurs avec trois tubes de Baby 81 que le concert a démarré. Enchaînés, mais pas déchaînés comme ce que je pouvais imaginer, j'ai craint un instant qu'il n'y ait pas le décollage tant attendu.
La suite m'a heureusement donné tort : ce fut une montée en puissance sans coup de mou pendant les deux heures qui suivirent. Naviguant entre des titres tirés de leurs différents albums, du rock métallique, rugueux, aux ambiances plus folk et accoustiques, BRMC a livré deux heures de musique avec maîtrise, talent et charisme ébourrifant. Une impression de recevoir une bonne leçon, sans pour autant se sentir exclu ou méprisé, de vrais frissons véhiculés par un timbre rocailleux, des riffs canons, une basse sensuelle...
Ces trois garçons sont l'incarnation du groupe de rock comme on les aime, tellement présents malgré leur réserve, tellement glamour dans leurs postures, leur jeu de scène, leur dégaine même. Oui ils étaient blancs avec les traits tirés, sans doute éreintés par une tournée ininterrompue depuis le mois de mai (on pourrait parler de la pénibilité des conditions de travail des rock stars aussi ?). Mais cela n'a pas entamé leur conviction, leur plaisir de jouer, Peter «taciturne» Hayes se marrant après avoir démarré l'intro tonitruante de Ain't Easy Way sans avoir branché son jack (des choses qui arrivent... même à l'illustre bassiste de Vegg), Robert «ténébreux» Levon Been dispensant des remerciements timides mais sincères au public, sans oublier le «ravissant» batteur Nick Jago, carré et imperturbable (...c'était la minute Super Groupie).
BRMC mérite décidément d'être sur le podium des groupes en black : avec The Black Angels et The Black Keys, l'un des meilleurs concerts de l'année...
De quoi rêver d'une affiche all black !

Aucun commentaire: