14 janvier 2008

Scout Niblett en live devant le Nouveau Casino

Je me trouve dans la file d'attente, mon ipod m'envoyant notes sur notes afin de me distraire du froid très présent ce soir là. Une vingtaine de personnes devant moi me sépare de l'entrée du Nouveau Casino pour assister au concert de Scout Niblett, mon deuxième après l'excellent donné au Point Ephémère début Juin de l'année (déjà) dernière. C'est alors que dans mon dos, une personne me demande timidement le passage. Je me retourne. Je découvre une fille, aux cheveux longs foncés, une guitare en bandoulière... c'est Scout Niblett. Premier temps : j'hallucine. Deuxième temps, je souris et lui laisse le passage. Troisième temps : je comprends tout et cherche la caméra de Vincent Moon, l'homme des Concerts à Emporter. Il arrive d'ailleurs à ce moment là, s'assure du réglage son, traverse la rue et se positionne sur le trottoir d'en face. Et ça commence. Une chance, elle est juste à côté de moi, à ma gauche. Elle débute Dinosaur Egg. Rien moins que la chanson que je préfère de son dernier album. Je jubile et me décide à savourer chaque seconde de ce moment. Je le devine déjà précieux. Je ne me trompe pas. Il l'est. Elle continue sa chanson, je reste le plus souvent bloqué sur ses doigts fins et ses accords fragiles et me dis encore que les meilleures chansons sont souvent les plus simples. Je suis le rythme en hochant la tête légèrement, ne voulant pas la perturber. Les portes de la salle s'ouvrent. Les gens commencent à rentrer. Choix bizarre que je ne partage pas. Je marche à son rythme à côté d'elle quant elle se décide de suivre le mouvement. Magie de ces merveilleux accidents récurrents et heureux des Concerts à Emporter, la chanson se termine juste devant l'entrée de la salle. Vincent Moon rejoint Scout et son équipe, s'inquiète de la qualité de la prise de son dans cette très fréquentée rue Oberkampf. Son équipe le rassure. Il s'empresse alors de partager son enthousiasme à la chanteuse, avec un regard brillant et un visage qui en dit long du bonheur ressenti. Ils partent. Je reste, la tête chargée d'images et de sons, et me décide à me retourner vers l'entrée, me disant alors que le concert n'est pas encore commencé que ma soirée est déjà une réussite.

Aucun commentaire: