25 novembre 2007

Envy en live et en photo au Trabendo

Bon... je peux dire quelque chose ? Et bien : LE POST ROCK COMMENCE SERIEUSEMENT A ME GONFLER !
Voilà. Comme ça, c'est dit.
Envy, formation japonaise ayant un statut de groupe culte dans son genre, a fourni ses premières armes en 1992 dans le hardcore, pour finir par donner de plus en plus de place dans sa musique au post rock. Et donc : vas y que j'étire mes titres en longueur, que je mette du delay/chorus à tout va sur les parties de guitares, que je fasse des montées en puissance qui mettent 10 plombes à aboutir (ou pas ! genre je "t'allume" mais tu découvriras au dernier moment qu'il ne se passera rien), que je privilégie les ambiances pesantes, que je la joue "prozac attitude",...bref la liste est longue et pas spécialement flatteuse.
Ce genre finit par se caricaturer par les groupes qui suivent à la lettre une sorte de cahier des charges listant les références ultra codifiées à respecter. Genre "la charte officielle" du post rock en 10 points pour avoir son label rouge de la musique. Dommage. La plupart oublient de donner au passage de leurs personnalités dans leur musique. Qu'Envy ait voulu faire évoluer sa musique est tout à fait salutaire. Cela reste un très bon groupe, sa paire de guitaristes est très inspirée par exemple, mais sur ce concert donné au Trabendo, j'ai trouvé leur chanteur pataud, leur bassiste parfois faux et sans groove, leur batteur au jeu minimaliste et choisi pour certains, limité et sans ampleur pour moi. "L'envie d'avoir envie" chante notre ami philosophe Johnny, je n'ai rien vu de tout ça chez le groupe japonais ce soir là. Tant pis.









Toutes les vidéos de ce concert d'ENVY sont ICI.

1 commentaire:

christophe a dit…

Dommage! J'ai furieusement adoré pour ma part.

Au vue de tes vidéos, tu sembles avoir été très proche de la scene, peut-être que ça a joué, mais apres tout les goûts et les couleurs. J'étais en hauteur éloigné de la scene mais pas trop, le son était très bien pour mes petites oreilles. Je déplore aussi un chant faible, du moins au début, il s'est vite rattrapé j'ai trouvé.

Par contre j'ai du mal à étiquetter envy comme étant un groupe de post-rock à part entiere, je n'oublie pas la furie des cd précédant le dernier album et le dernier EP, et le chant nous éloigne du post-rock. Encore faudrait-il pouvoir définir le post-rock.. Vlan je m'auto-casse, tant pis :)

Quant aux bassiste et batteur, n'oublions pas leur style d'origine, limite punk très musclé, et pour prendre des termes que j'utilise quotidienement pour me la jouer, "le batteur met cher". Envy n'a pas exclusivement joué sa playlist "post-rock" à savoir dernier album et dernier EP, mais a aussi joué des morceaux (que je ne pourrais citer malheureusement) "d'antan" si j'ose dire, bien que ça ne rime à rien, c'est pas si vieux que ça. Les pogos, certes peu nombreux, ne devaient pas être si loin de toi, si?

Je m'arreterais là, nos goûts sont clairement différents concernant Envy, je saluerai néanmoins ton initiative de filmer et déposer les videos sur dailymotion et ce blog. Rien que pour ça, merci :)

Et Pneu c'etait vraiment cool aussi :)