23 novembre 2007

Brigitte Fontaine en live au théâtre des Amandiers à Nanterre

Brigitte Fontaine est folle, elle est même conne. C'est elle qui le dit, l'écrit et le chante. Elle est surtout exquise, enivrante. Elle appelle au rêve, au voyage des sens, à un certain vagabondage de l'âme. On se sent bien à l'écoute de ses disques. Encore plus à l'un de ses concerts.
La meilleur façon d'écouter Dame Brigitte en live ? Sûrement en condition d'auditorium. J'ai testé plusieurs configurations et celle ci est assurément celle qui convient. Assis, on profite de chaque trait d'esprit, on se sent flatté par la poésie des mots choisis, de l'évidence de la qualité des paroles, de son intonation si particulière, de ses robes haute couture. Oui assis, on est enrobé par le son riche en basses si envoûtantes, charmé par les claviers amenant l'Orient et l'Afrique vous frôler le visage, par les percussions de son compagnon de toujours Areski.
Après avoir presque tout écouté et tout lu d'elle, après avoir été la voir de nombreuses fois sur scène, je m'étais surpris il y a quelques années à être lassé voir agacé par tout ce qui, justement, me fascinait chez elle. Quelques années de recul et ce concert au Théâtre des Amandiers de Nanterre, m'ont administré une bienvenue piqûre de rappel.

Aucun commentaire: