22 juillet 2007

Warsaw Was Raw en live au Klub

Attention, séquence "proverbe" : "il ne faut pas confondre vitesse avec précipitation". Celui ci, ils ont dû se l'entendre dire tout au long de leur jeunesse les Warsaw Was Raw. Car c'est (ultra) rapide, tendu et aussi donc très maîtrisé. Les titres courts (comptez entre 30s et 1 mn 30) s'enchaînent, le guitariste squatte le devant de la scène, le batteur laminent avec brio (avec qui ?) son kit, le bassiste est solide et les chanteuses (si si) s'échangent des cris à se déchirer la gorge (une pensée compatissante pour leurs petits copains respectifs au passage, j'espère pour eux qu'ils "filent droit"). Deuxième fois que je les vois et je les adore, pour ce sentiment d'urgence, leur présence et la maîtrise de l'ensemble.
Les images en images :




Toutes les vidéos sont ici.

Aucun commentaire: